mardi 25 juillet 2017

Petit Paul et ses questions

L’Atelier Siplume propose de rédiger un texte en s'inspirant du titre de romans proposés dans le cadre d'une première sélection pour les Merveilles de Folio >
·       L’autre moitié du soleil de Chimamanda Ngozi Adichie.
·       Novecento : pianiste d’Alessandro Baricco
·       La mécanique des femmes de Louis Calaferte
·       D’autres vies que la mienne d’Emmanuel Carrère
·       Corps et âme de Frank Conroy
·       Un amour pour rien de Jean d’Ormesson
·       Le liseur de Bernhard Schlink
·       La joueuse de go de Shan Sa

·       Le Chœur des femmes de Martin Winckler

J’ai choisi « L’autre moitié du soleil », « La mécanique des femmes », « Corps et âme » et « Un amour pour rien ».

Petit Paul allongé dans l’herbe, les yeux levés vers le ciel regardait le soleil caché par les nuages.
« Elle était où l’autre moitié du soleil » pensait-il. Encore une question à laquelle Papa et Maman ne sauraient pas répondre. Lui, dirait : « Toi avec tes questions ! » et Elle chuchoterait : « Quand tu seras grand, tu auras toutes les réponses à tes questions ».
« Tu parles » pensait Petit Paul, c’est dans longtemps quand je serais grand, et il va falloir que je m’y attelle « corps et âme ». Il aimait bien cette expression, sa Mamy l’employait souvent quand elle faisait ses confitures par exemple « Je m’y attelle corps et âme » disait-elle. Il avait bien cherché dans le dictionnaire ce que ça voulait dire mais atteler avec une charrette, sa Mamy n’avait rien d’un cheval qu’on attelle, bref, il avait laissé tomber.
Petit Paul laissait vagabonder ses pensées sur Mélo sa petite copine. Il lui avait offert de jolis petits cailloux qu’il avait trouvés, et quand il avait demandé à Papa « Tu crois que ça va lui faire plaisir à Mélo ? Tu en as déjà offert à Maman ? » La réponse ne l’avait pas aidé « Tu sais, la canique des femmes pour les cadeaux … » Papa avec ses réponses, je te jure !
Enfin, Petit Paul était certain que pour Mélo ce n’était pas Un amour pour rien, il l’aimait vraiment beaucoup Mélo même s’il ne comprenait pas tout à sa mécanique !