dimanche 20 août 2017

Pour Joe

5 Novembre 1938 – 20 Août 1980

Ça fait longtemps que t’es parti maintenant,
Ça ne va pas changer le monde, mais Si tu n’existais pas, je fredonnerais quoi moi ?

Peut-être te ballades-tu Aux Champs-Elysées et que les Bip Bip te font sourire, mais tes chansons me manquent.

Dans Les yeux d’Emilie il y a des larmes et Au café des 3 colombes Le p’tit pain au chocolat se lamente.

Tu crois qu’Il faut naître à Monaco et pas dans La luzerne pour se faire Siffler sur la colline ?

Tu es parti Joe, La vie se chante toujours sur un air de Vade Retro et tu as dû l’atteindre l’Amérique depuis le temps.

Aujourd’hui, c’est l’Eté Indien, ça fait 37 ans que tu es parti. Les Dalton, Billy le Bordelais, La bande à Bonnot, Ils sont tous là, L’équipe à Jojo qu’ils disent, et ils te le chantent.

Salut Joe.